Français

Devenez un allié aux luttes autochtones

Au Canada, le nom collectif « peuples autochtones » désigne trois groupes distincts de peuples autochtones reconnus par la Constitution canadienne : les Premières Nations, les Métis et les Inuits. On recense au Canada plus de 1,6 million d’Autochtones (environ 5 % de la population canadienne en 2016).

Les communautés autochtones ont résisté et continuent encore aujourd'hui la lutte contre les formes brutales ou subtiles de la domination coloniale. Beaucoup sont sensibles à cette lutte et pourtant beaucoup ne savent pas comment s'y prendre pour apporter leur soutien.

Alors comment s’y prendre ? Wahsontiiostha Brooke Deer, Leilani Shaw et Dakota Swiftwolfe, du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté à Montréal ont élaboré un guide pour toutes celles et ceux qui sont sensibles aux enjeux et revendications des communautés autochtones et qui souhaitent être « de bonnes alliées ».

Être un allié est « une façon de vivre ». Cela ne se résume pas à une liste de quelques actions de protestations ou de soutien. L’apprentissage se fait chaque jour grâce à une sincère introspection, écoute de ses motivations et des échanges avec les membres de la communauté.

 

Conseil 1: Reconnaitre que la conversation ne porte pas sur vous

Le "moi, je ..." n' a pas sa place. Pourquoi ? Car derrière chaque lutte, il y a des personnes avec un droit fondamental à la dignité humaine, au respect et à l’égalité.

Les luttes ne sont pas des endroits pour satisfaire son ego ou suivre un effet de mode, encore moins pour obtenir un financement. Ainsi, accepter que la conversation ne porte pas sur soi et se dédier avec sincérité et humilité est la première étape pour devenir un bon allié. 

▶️ Ciblez votre motivation réelle derrière votre engagement. Quel est votre intérêt ? Qu'est-ce qui vous motive ? Voici des questions simples ( et importantes !) à se poser, puis à écrire sur un papier. Prenez le temps qu'il vous faut pour y réfléchir.

 

Conseil 2: les terminologies évoluent

Les mots ont beaucoup d'importance et ont un impact fort sur notre environnement et notre manière de penser. Adopter une terminologie adéquate permet de parler avec justesse et respect.

Mais connaissons-nous les bons termes ? Connaissons-nous leurs portées ? Utilisons-nous des mots qu'il ne faut pas dire car irrespectueux ? Cela est possible. Il n'est jamais trop tard pour se questionner à ce sujet. Si un doute surgit, il est toujours préférable de demander que de perpétuer une expression blessante.

▶️ Cliquez ! Prenez le temps de lire la trousse à outils de Stratégie urbaine de la communauté de Montréal. Le guide répond aux questions fréquentes et liste les choses à ne pas dire.

 

Conseil 3: Si on est ignorant, on interroge le savant

Apprendre l’histoire, comprendre la culture des différentes nations permet de participer activement au changement. L’ignorance instaure des mythes, qui sont néfastes car ils sont sources de stéréotypes généralisateurs et discriminatoires.

Bien sûr, il existe des centaines de nations et il est difficile de tout apprendre. Pas à pas, l'apprentissage, ainsi qu'une meilleure compréhension du contexte et des enjeux se fait. Des associations aident et permettent de nombreux échanges. Lire, se documenter, regarder, c'est très bien. Mais il n'y a pas meilleur mentor que le ou la concerné.

📚 Voici une rapide bibliothèque de liens pour vous aider à cheminer.

Les 4 saisons de la réconciliation, un outil pédagogique pour promouvoir un renouvellement des relations entre les peuples autochtones et les canadiens.

Les espaces autochtones, de Radio Canada regroupent tous les articles et émissions à propos des peuples autochtones.

Le parcours d'apprentissage est un espace à lire, écouter, regarder, essayer , fait par le Gouvernement du Québec.

 

L’engagement collectif est un levier très puissant. Des occasions comme la journée nationale des Autochtones nous rappelle que de nombreuses communautés autochtones endurent encore l’exclusion, du racisme et des discriminations.

Aujourd’hui, les peuples autochtones œuvrent pour le progrès de leur communauté et le renouvellement des relations afin d'assurer le mieux-être de tous les Canadiens. Nous pouvons devenir de meilleurs alliés.